Deux équipes ont marqué le week-end des 24 et 25 Juin: Inspired chez les filles et Blacklist pour les garçons. En s’imposant lors du tournoi qualificatif et du tournoi central, deux équipes ont fait main basse sur l’ensemble de l’Ain Star 3×3 et se qualifient pour l’Open de France.

On commence par le tournoi féminin: Inspired composée de Clarisse Legrand, Lena Gohlisch et Victoria Majekodunmi  a terminé le week-end invaincu pour un bilan de 14 victoires et 0 défaites.

Samedi, après avoir passé les poules sans encombres (4v-0d), elles écartent Les Blue Cats de Confrançon, en 1/4 de finales puis Les Trinqueuses de Charnay en 1/2 avant de se retrouver en finale face à l’autre ogre du tournoi féminin: les Silent Killers drivées par Leslie Makosso, accompagnée de Mégane Héro, Anaïs Foisse et Séréna Zamord.

Dans l’autre demi-finale, les Silent Killers ont pris le meilleur sur l’équipe de Giving Back au bout du suspens: 8-7.

Sous une chaleur étouffante, la finale tourne à l’avantage d’Inspired 18-11. Clarisse Legrand fait le doublé après sa victoire l’année dernière.

Le dimanche, rebelote, avec beaucoup de tête connues pour le tournoi central puisqu’en plus de l’ensemble des demi-finaliste de la veille, le plateau est complété par Bang Bang et les Sister Power qualifiées lors des épisodes 2 et 3 des Nuits de l’Ain Star 3×3. Le faible nombre d’équipe oblige à faire une seule poule.

Une fois de plus, Inspired domine la phase de poule et se retrouve en demi-finale face au Silent Killers pour le remake de la finale de la veille… Et la sanction reste la même pour Leslie Makosso et ses coéquipières: 12-7 pour Clarisse, Lena et Victoria. Dans l’autre demi-finale, le suspens est de mise et Bang Bang s’impose 10 à 9 contre les Sister Power dans un match serré.

Le trio d’Inspired est lancé et continue de tout écraser pour empocher une 14ème victoire sur le tournoi  ainsi que la qualification pour l’Open de France en s’imposant 17-14.

Pour les garçons, 18 équipes étaient en lice le samedi pour succéder à Giving Back et Yohann Sangaré qui l’avait emporté l’année dernière. Le plateau est relevé avec des joueurs pro, des espoirs, des joueurs de n2 et n3… La lutte pour sortir des poules est importante et tout les matchs sont accrochés. Cependant, on note une réelle hausse de l’intensité dès les 1/4 de finales.

Les demi-finales opposent d’un coté Blacklist à Team Comeback. Blackfish, composée de Raphael Wilson, Raphael Giaimo, Malela Mutuale et Samy Girma s’impose contre Team Comeback (Thibault Lastes, Mazava Godeau, Clément Seignobosc et Omar Ahamadi) 21-17.

Dans l’autre moitié du tableau, l’affrontement entre les Boy’z in the hood (Aurélien Combes, Alex Barraud, Baptiste Chazelas et Nicolas Emmanuel) et les Flick of da wrist (Rick Empilo, Etienne Ca, Eliel Katche et Mathieu Constant) fait rage. C’est finalement les Flick of da wrist qui forcent la décision en s’imposant 19-18.

La finale s’annonce exceptionnelle et le public ne repartira pas déçu. Raphael Giaimo et Etienne Ca se livrent un duel titanesque à l’intérieur. Rick Empilo met un cross énorme à Samy Girma (oui tout le monde en parle…). Mais c’est finalement Raphaël Wilson qui clôture l’affaire sur un shoot soyeux du corner: score final 21-16.

Le dimanche, double dose pour les demi-finaliste que l’on retrouve, accompagnés des trois vainqueurs des Nuits de l’Ain Star 3×3: On verra demain., Fontaines, D-Time, ainsi que Les croqueurs qualifiés lors du tournoi de l’ULR St Rambert et Milwaukee vainqueur du tournoi départemental U20. Come From Nowhere et Team Cro complètent le tableau.

Les poules sont une fois de plus serrée et Team CRO se qualifie pour la demi-finale face à Flick of da Wrist au goal-average lors dans une égalité à  3 avec On verra demain et D-Time.

Alors que Blacklist élimine les Boyz in the hood 14 – 9, la Team Cro (Wassim et Sammy Kechiche, Aidan Dalsback et Mohammed Rebouh) créé la surprise en faisant chuter les Flick of da wrist et évite le remake de la finale de la veille.

Mais Blacklist est bien déterminé à s’imposer à nouveau et à retourner à l’Open de France. Ainsi Malela Mutuale, Raphael Giaimo, Raphael Wilson et Samy Girma font parler leur puissance, leur expérience et leur adresse pour s’imposer 21-10.

En bonus, on vous met le cross de Rick Empilo. On vous rassure, Samy Girma va bien. Il a même tout gagné ce week-end…